Les Journées du Cinéma des Droits et des Libertés

Alliance Ciné, l'Association Culturelle Afrique-Méditerranée et l’Institut Arabe des Droits de l’Homme présentent la première édition des Journées du Cinéma des Droits et des Libertés, organisée avec le soutien de l'Union Européenne, du Ministère Tunisien de la Culture et de la Maison de la Culture Ibn Rachiq, qui se déroulera du 16 au 25 Mars 2013 dans les villes de Thala, Le Kef et Tunis.

 

Avec un paysage culturel en pleine mutation, en quête légitime de liberté, la question du respect des droits de l’Homme et des principes démocratiques se pose plus que jamais. Cette première édition a pour objectif de soutenir l’éveil civique à travers une initiative visant à encourager la liberté d’expression et la diversité d’opinions. La première édition des Journées Internationales du Cinéma des Droits et des Libertés sera organisée du 16 au 25 Mars 2013 par l'association Alliance Ciné, l’association Culturelle Afrique Méditerranée et l’Institut arabe des Droits de l’homme avec le soutien de l’Union Européenne. Cette manifestation gratuite a vocation à rassembler et fédérer les acteurs culturels et associatifs œuvrant pour la promotion des droits humains et s'adresse au grand public, en particulier les jeunes.

 

Les JICDL de Tunisie associent deux éléments fondamentaux : les droits humains et la culture. Elles ambitionnent de sensibiliser le plus grand nombre au respect des droits de l’Homme et visent à encourager les acteurs de la société civile dans leurs actions de plaidoyer (journalistes, défenseurs des droits de l’Homme, universitaires...).

 

Nos objectifs

 

/ Sensibiliser

aux droits humains avec les histoires d’hommes et de femmes, ici ou ailleurs, qui luttent au quotidien pour le respect de leurs droits.

 

/ Informer

et développer l’intérêt et la compréhension critique du public à l’égard des questions de développement et de droits de l’Homme.

 

/ Echanger

avec l’organisation de débats entre le public, les opérateurs institutionnels et médiatiques, et les associations de la société civile qui participent à la promotion des objectifs de sensibilisation et d’éducation au développement.

 

/ Découvrir

des fragments de vie en Afrique, Asie, Amérique, et aussi chez nous en Europe et en France.

 

/ Valoriser

soutenir et encourager les réalisateurs de ces films et acteurs associatifs mobilisés sans qui nous demeurerions aveugles et insensibles aux combats de ce mond