[A]lliance Ciné organise et soutient :

Les Festivals Internationaux du Film des Droits de l’Homme en France :

... à l'international :

 

 

Le FIFDH de Strasbourg
est organisé par



Membre du réseau


User Menu

Edition 2015

1971
Un groupe de jeunes militants pacifistes s’est attaqué à la puissance du FBI, aux premières écoutes illégales et à la violation de la vie privée justifiées par la guerre du Viêt Nam. 1971 est l’histoire inédite d’un casse qui présente des similitudes étonnantes avec les débats actuels autour de la protection des données privées et de la surveillance d’Etat.
 
Réalisé par Johanna Hamilton
Protection des données privées, surveillance d'Etat / Etats-Unis / 2014 / 79 mn
 
Brasil
C’est une nuit importante pour Nelson et Lucas. Tous deux s’apprêtent à se rendre à la manifestation devant le siège du gouvernement. Nelson est officier de police au sein d’une troupe d’élite. Lucas, son frère, prépare quant à lui des affiches et cocktails Molotov pour enflammer les foules.
 
Réalisé par Aly Muritiba
Coup d'état / Brésil / 2014 / 12 mn
 
Dormir, dormir dans les pierres
L'oncle de la réalisatrice est mort de froid il y a trois ans. Il était sans-abri. Comment a-t-il pu en arriver là? Pour comprendre, elle demande aux membres de sa famille de retracer l'itinéraire de son naufrage. Partout, en ville, des hommes à la dérive. La mort rôde. Joe et Bart, eux, sont encore vivants. Ils y travaillent jour après jour, nuit après nuit.
 
Réalisé par Alexe Poukine
pauvreté, isolement / 2013 / 74 mn
 
Experimenter
Yale Université, 1961. Stanley Milgram (Peter Sarsgaard) conduit une expérience de psychologie dans laquelle des volontaires croient qu'ils administrent des décharges électriques douloureuses à un parfait inconnu (Jim Gaffigan) attaché à une chaise, dans une autre pièce. Malgré les demandes de la victime d'arrêter, la majorité des volontaires continuent l'expérience, infligeant ce qu'elles croient être des décharges presque mortelles, simplement parce qu'un scientifique leur a demandé de le faire. A l'époque où le procès du Nazi Eichmann est diffusé à la télévision jusque dans les foyers de millions d'Américains, la théorie développée par le scientifique Milgram, qui explore la tendance des individus à se soumettre à une autorité, provoque une vive émotion dans l'opinion publique et la communauté scientifique. Célébré par nombre de ses confrères, il est vilipendé par d'autres. Stanley Milgran est alors accusé de tromperie et de manipulation. Son épouse Sasha (Winona Ryder) le soutient dans cette période de trouble. Experimenter nous plonge dans l'esprit bouillonnant de cet homme brillant. Sa recherche pionnière en la matière reste une source d'inspiration pour nos contemporains.
 
Réalisé par Michael Almereyda
psychologie, sciences / Etats-Unis / 2014 / 90 min
 
Gaza la malade
Derrière les guerres et les ruines de Gaza, on oublie que près de deux millions de personnes luttent, au quotidien, pour survivre. Les femmes affrontent, souvent impuissantes, une maladie qui dévore leur poitrine : le cancer du sein. Si, en Europe, les chances de guérison frôlent les 90%, là-bas, seule une malade sur deux survit. Trois femmes ont accepté de dévoiler leur combat contre la maladie. Une lutte qu'elles doivent aussi mener contre la société : à Gaza, le cancer du sein est un tabou. Et les hôpitaux n'ont ni médicaments, ni appareils en état de marche. Pour être soignées, elles n'ont d'autre choix que de sortir de Gaza et se rendre en Israël ou en Egypte. A condition, bien sûr, d'obtenir un laissez-passer...
 
Réalisé par Aline Fontaine
/ Gaza / 2014 / 28min
 
Glasgow contre Glasgow
En août 2008, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une enquête révélant que la différence d’espérance de vie entre un enfant né dans un quartier riche de Glasgow et un autre mis au monde dans un quartier pauvre de la même ville atteignait vingt-huit ans. Ce rapport aurait pu provoquer un séisme social ; il n’a suscité qu’un soupir las et un clapotis de bonnes intentions philanthropiques. Ce film photographique transporte le spectateur du côté des winners - philanthropes, patrons, notables - ainsi que du côté des grands perdants - chômeurs, malades et autres précaires du « miracle anglais » - avec cette trame : Comment expliquer 28 ans de différence d’espérance de vie entre les habitants d'une même ville ? Il a reçu en 2014 le Prix du Jury au festival les Nuits photographiques, à Paris.
 
Réalisé par Julien Brygo
Désindustrilisation, classes sociales, inégalités / Ecosse (Glasgow) / 2014 / 22 mn
 
Happy Welcome
Ce documentaire suit le voyage des "Clowns sans frontière" à travers huit centres d'accueil pour réfugiés en Allemagne. Pendant les spectacles, les artistes traitent avec humour les sujets graves : les espoirs des enfants et des parents sur la promesse d'asile. Tel un road-movie, le film raconte les récits des réfugiés venus de Syrie, des Balkans, de Somalie et d'ailleurs encore. Il part également à la rencontre des citoyens militants et des travailleurs allemands.
 
Réalisé par Walter Steffen
exil, asile / Allemagne / 2015 / 85 mn
 
L'homme qui répare les femmes
A l'Est de la République Démocratique du Congo, la région de Kivu détient la majorité des réserves mondiales de Coltan. Les exploitations illégales de ce minerai encouragent le maintien d'armées étrangères sur place. Vingt ans de conflits durant lesquels des milliers de femmes subissent des violences sexuelles. Dans ce contexte, un homme, le gynécologue Mukwege, répare ces victimes et lutte pour mettre fin aux atrocités et dénoncer l'impunité dont jouissent les coupables. Mais il n'est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité.
 
Réalisé par Thierry Michel
droit des femmes, Congo / République Démocratique du Congo / 2015 / 112 min
 
Le Retour
Cela fait un an que son grand frère est parti, et c'est avec impatience que Willy, 15 ans, attend son retour au quartier. Il croit tout savoir sur Théo, mais à peine ce dernier revenu, il découvre un secret sur lui...
 
Réalisé par Yohann Kouam
Jeunesse, Homosexualité / France / 2013 / 22 mn
 
Le souffle de la guerre chimique
Le 22 avril 2015 marque le centenaire de la première attaque chimique d’ampleur à Ypres, en Belgique, ville martyre de la Première guerre mondiale. Des combats antiques aux attaques en Syrie, les armes chimiques ont été utilisées pour étouffer, neutraliser, tuer. Avec l’industrialisation de la guerre, les méthodes évoluent, pour toujours plus de mortalité. Considérées par les Etats comme un intermédiaire dissuasif entre les armes conventionnelles et l’arme nucléaire, ces produits toxiques ont été fabriqués en masse pendant les deux conflits mondiaux puis la Guerre froide. La prolifération s’est alors étendue à des dizaines d’autres pays, notamment au Moyen-Orient. En 1997, la Convention sur l'interdiction des armes chimiques entre en vigueur et pratiquement tous les pays du monde s’accordent sur ce traité multilatéral unique en son genre. Aujourd’hui plus de 80% des arsenaux déclarés ont été détruits, mais les échéanciers ne sont pas toujours respectés, les possibilités scientifiques et technologiques représentent un véritable défi et les négociations politiques sont menées à couteaux tirés.
 
Réalisé par Fabienne Lips-Dumas
/ 2015 / 80 mn
 


Page 1 sur 3