Le palmarès de la 11e édition du FIFDH de Paris

 

 

Organisée du 5 au 12 février 2013 au cinéma Le Nouveau Latina et dans huit autres salles de Paris et d'Ile-de-France, la 11e édition du Festival International du Film des Droits de l’Homme de Paris s'est achevée ce mardi soir avec l'annonce du palmarès et la remise des prix. Six prix et deux mentions spéciales ont été remis par quatre jurys.

 

 

 

/ JURY PROFESSIONNEL /


Un jury constitués de professionnels issus du milieu cinématographique, journalistique et militant ont décerné un Grand Prix et un Prix spécial du Jury. Le jury était composé de Bernard Bolze, fondateur de l'Observatoire International des prisons ; Léna Mauger, journaliste et adjointe à la rédaction en chef de la revue XXI ; Isabella Pisani, responsable des achats & coproductions de documentaires à LCP et Stefano Savona, cinéaste documentaire.

 

 

/ GRAND PRIX /
/ UN ÉTÉ AVEC ANTON / Un film de Jasna Krajinovic /

 

Anton, 12 ans, vit avec sa grand-mère dans une petite maison à la périphérie de Moscou. Il partage ses journées d'été avec ses amis et sa babouchka, volontiers complice de ses jeux. L'insouciance de ses vacances disparaît lorsqu'il part, comme la majorité des enfants russes, dans un camp d'entraînement militaire, où on le retrouve en uniforme, l'arme à la main…

 

 


 

/ PRIX SPÉCIAL DU JURY /
/ NO BURQAS BEHIND BARS / Un film de Nima Sarvestani et Maryam Ebrahimi /

 

 

Ce film a été tourné dans son intégralité au sein d’une prison pour femmes en Afghanistan. Cet accès exceptionnel et sans précédent permet d’explorer la façon dont les « crimes moraux » sont utilisés pour contrôler les femmes en Afghanistan.

 

 

 

 

 

 

/ JURY DE LA MAISON D'ARRÊT DE FLEURY-MÉROGIS /


Pour la première fois dans le cadre du festival, un jury composé de personnes détenues et de personnel pénitentiaire a été constitué au sein de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. En partenariat avec la direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris (DISP), le FIFDH de Paris a proposé cinq projections de films issus de sa programmation, ouvertes aux personnes détenues de l’établissement et animées par des intervenants en lien avec les films. Tous les jurés étaient présents lors de la cérémonie de clôture pour remettre un Prix.

 

 

/ GRAND PRIX /
/ THE BOYS OF BARAKA / Un film de Heidi Ewing et Rachel Grady /

 

Vingt jeunes en difficulté âgés de 12 ans, issus des quartiers défavorisés les plus difficiles de Baltimore, quittent leurs foyers pour passer deux ans de leur scolarité à Baraka, une école expérimentale située au Kenya, en Afrique de l’Est. Là-bas, confrontés à un programme académique et disciplinaire strict, mais également à la possibilité d’être enfin des adolescents normaux, ces jeunes plein de courage tentent de prendre un nouveau départ.

 

 

 

 

/ JURY ÉTUDIANT /


Le jury étudiant a été constitué en partenariat avec l’association les Francas et l’Institut d’Étude du Développement Économique et Social (IEDES), affilié à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et avec le soutien de la revue Altermondes. Il était composé de trois étudiantes de l'IEDES, Victoria Ahoueli, Fadwa Mhidia et Emilie Traub ; d'une bénévole des Francas, Asma Safsaf ; et d'Hélène Robert, étudiante en cinéma et lettres modernes.

 

 

/ GRAND PRIX /
/ ONE DAY AFTER PEACE / Un film de Miri Laufer et Erez Laufer /

 

Robi Damelin a perdu son plus jeune fils, David, tué par un sniper palestinien alors qu’il armait un poste de contrôle militaire en Cisjordanie. Robi tente d’entamer un dialogue avec l’assassin de son fils, détenu dans une prison israélienne, et ses parents, sans succès. Elle décide alors de retourner en Afrique du Sud pour voir comment ce pays qui l’a vue naître s’est engagé dans une quête de pardon et de réconciliation après des décennies d’apartheid.

 

 

 

/ PRIX SPÉCIAL DU JURY /
/ THE TINIEST PLACE / Un film de Tatiana Huezo Sánchez /

 

 

Dans le petit village de Cinquera, les souvenirs de la guerre civile du Salvador sont toujours bien ancrés dans le quotidien. La forêt – protectrice en temps de guerre et espace vital en temps de paix – est un témoin muet, à la fois gardien des traces des douloureux événements passés et leitmotiv de ce panorama visuel impressionnant d’une vie après la guerre.

 

 

 

/ MENTION SPÉCIALE /
/ UN ÉTÉ AVEC ANTON / Un film de Jasna Krajinovic /

 

Anton, 12 ans, vit avec sa grand-mère dans une petite maison à la périphérie de Moscou. Il partage ses journées d'été avec ses amis et sa babouchka, volontiers complice de ses jeux. L'insouciance de ses vacances disparaît lorsqu'il part, comme la majorité des enfants russes, dans un camp d'entraînement militaire, où on le retrouve en uniforme, l'arme à la main…

 

 

 

 

 

/ JURY LYCÉENS ET APPRENTIS /


Pour la troisième année, en collaboration avec l’association des Cinémas Indépendants Parisiens, coordinateur du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma en Île-de-France sur l’académie de Paris, le festival continue son travail auprès du jeune public avec le jury « Lycéens et apprentis de Paris - Ile de France pour les Droits de l’Homme ». Parmi les films présentés par le festival, le jury visionnera une sélection des Cinémas Indépendants Parisiens. Le jury Lycéens et apprentis sera présidé par Christian Borghino et constitué de lycéens et d’apprentis parisiens, tous participants au dispositif national Lycéens et apprentis au cinéma : Clarisse Berrada, William-Emir Bouchacourt, François-Xavier Hutteau, Walid Slimane, Aïssatou Tall et Chen Weiyin.

 

 

/ PRIX LYCÉENS ET APPRENTIS DE PARIS - ILE DE FRANCE POUR LES DROITS DE L'HOMME /
/ UN ÉTÉ AVEC ANTON / Un film de Jasna Krajinovic /

 

Anton, 12 ans, vit avec sa grand-mère dans une petite maison à la périphérie de Moscou. Il partage ses journées d'été avec ses amis et sa babouchka, volontiers complice de ses jeux. L'insouciance de ses vacances disparaît lorsqu'il part, comme la majorité des enfants russes, dans un camp d'entraînement militaire, où on le retrouve en uniforme, l'arme à la main…

 

 

 

 

/ MENTION SPÉCIALE /
/ HIGH TECH, LOW LIFE / Un film de Stephen Maing /

 

 

Alors que le gouvernement chinois multiplie les actions pour surveiller Internet et bloquer des sites web, la recrudescence de la censure a permis l’émergence de reporters citoyens prêts à enquêter sur des faits d’actualité. Parmi eux, deux bloggeurs : Zola et Tiger Temple.

 

 

 

 


Rendez-vous en mars 2014 pour la 12e édition du FIFDH de Paris !